Psycoze Poétik

Forum du groupe
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Point de Rupture

Aller en bas 
AuteurMessage
Mari

avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Repentigny, Lanaudière!!!
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Point de Rupture   Mar 23 Aoû à 15:23

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/dossiers/PointDeRupture/

Point de Rupture,
Un documentaire exeptionel, qui vous fera revivre les grands moments de la campagne référendaire de 1995.

Octobre 1995: Les souverainistes Québécois sont au seuil de leur pays et le canada tout entier est sous le choc.

Le pays que dirige Chrétien est sur le bord d'éclater. Les derniers sondages placent le oui en avance pour la première fois. Il y a peine un mois, c'était un scénario presque impensable. Ceux qui ont connu cette page de l'histoire ne l'oublieront jamais.

Les 7 et 8 septembre prochain à 20h, Radio-Canada...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mingus

avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 25 Aoû à 13:23

Vous ferez remonter cette discussion la date de la diffusion! Je veux voir ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnakøz

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Dans une Vallée de Champs
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Dim 28 Aoû à 18:04

J'ai hâte de voir ça. D'ailleurs, ce documentaire est supposé être diffusé sur les ondes de la CBC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/arnakoez
O-Parleur

avatar

Nombre de messages : 155
Localisation : Représente Sherbrooke Au Mic
Date d'inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 1 Sep à 16:10

Mingus a écrit:
Vous ferez remonter cette discussion la date de la diffusion! Je veux voir ça.

Ouais serait cool de votre part Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari

avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Repentigny, Lanaudière!!!
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Mar 6 Sep à 0:18

Salut à tous (particulièrement aux gens distraits qui tenaient à se rappel Very Happy ) !

Ça commence demain... de 20 à 22 hr je crois!

Le référendum dans l'oeil du non... cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnakøz

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Dans une Vallée de Champs
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 8 Sep à 14:54

J'espère que la deuxième partie sera moins... sera plus... que l'autre. Je suis un peu déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/arnakoez
dcee

avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Dans 'cuisine
Date d'inscription : 28/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 8 Sep à 15:20

J'ai trouvé ça des plus intéressants moi... j'ai appris beaucoup de détails que je ne savais pas à l'école, du à ma non-politisation de l'époque... et je ne pouvais pas voter... j'avais 17 ans! grrrr...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mari

avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Repentigny, Lanaudière!!!
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 8 Sep à 17:07

J'ai été surprise de Radio-Can hier soir, je m'attendais à pire.

Mais est-ce qu'ils oseront parler des fraudes orchestrés par le fédéral? Paraît qu'on en parle dans le livre original...

La suite ce soir...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Razz
Psycoze Poétik
avatar

Nombre de messages : 271
Localisation : New York...
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 8 Sep à 21:22

Si quelqu'un a enregistré....

Sad

Razz..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.psycozepoetik.com
Mari

avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Repentigny, Lanaudière!!!
Date d'inscription : 22/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Jeu 8 Sep à 23:27

La deuxième parti m'a profondément enragée.... Si la première parti fut plus subtile, la deuxième ne se gênait pas du tout. Les souverainistes sont les méchants dans la game, qui tentent de détruire le Canada dans l'irrationnalité et qui ne jure que par leur coté émotif.

On montrait Jean Chrétien et ses astis d'acolytes commes des héros grannds sauveurs du plus meilleur pays au monde. Avec la belle petite musique dramatique qui nous dicte lorsque que l'on doit être touché ou pas...

À peine quelques lignes sur le scandale des commandites à la fin... Aucune trace de fraude... blanc comme neige!

J'ai eu un petit sourir en voyant les 2-3 québécois se défendre durant le fameux «love party»... Pis le gars en bicycle qui ramassait les drapeaux du Québec...

Enfin bref, émotive comme je suis, j'en ai braillé une p'tite shot vers la fin avec la défaite...

Razz: Désolée mais j'ai trop de misère à faire fonctionner un VHS pour avoir été capable de l'enregistrer... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnakøz

avatar

Nombre de messages : 144
Localisation : Dans une Vallée de Champs
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Point de Rupture   Lun 12 Sep à 21:21

L'éditorial d'aujourd'hui de Michel Venne à propos de Point de rupture. J'ai d'ailleurs commencé la lecture Des porteurs de liberté en fin de semaine. Je vous en redonne des nouvelles si je le finis un jour...

Citation :
Ce soir-là, un pays a failli naître

Michel Venne
Édition du lundi 12 septembre 2005

Les grandes pages de publicité parues le jour même dans les grands quotidiens préparaient déjà les esprits avec un slogan en lettres de bois. Nous allions revivre, à la télévision, un moment pénible de notre histoire: «Ce soir-là, le pays a failli éclater.»

Le documentaire radio-canadien sur le référendum de 1995 ne déçoit pas les amateurs de frissons. Tout -- le rythme, le ton, la mise en scène, la voix du narrateur, la lumière et, bien sûr, la musique angoissante et lugubre --, donne le sentiment qu'on l'a franchement échappé belle. Ce choix éditorial est défendable. Il révèle toutefois le point de vue des auteurs et des producteurs.

La publicité aurait pu annoncer : «Ce soir-là, un pays a failli naître !» Et au lieu de construire le récit autour de la montée de l'angoisse des Canadiens anglais au bord de la crise de nerfs, prêts à lyncher Jean Chrétien s'il l'avait fallu, mettre au coeur de l'intrigue l'adhésion d'un nombre croissant de Québécois au principe de souveraineté, avec la dose de courage et de fierté que cela comporte.

Le document se serait terminé sur une déception. Mais la leçon tirée aurait été différente. La question posée par Point de rupture c'est : que faire pour que ça ne se reproduise plus ? D'autres auraient sans doute demande : que faire pour que ça réussisse enfin ?

Point de rupture n'est qu'une version parmi d'autres de ce jalon-clé de notre histoire.

***

Cette version permet de mieux comprendre dans quel état d'esprit les Canadiens aborderont «la prochaine fois». La Loi sur la clarté prépare déjà l'ingérence fédérale dans la campagne. Le Canada hors Québec ne laissera pas un Québécois négocier en son nom. Et la communauté internationale sera appelée en renfort.

Le document comporte cependant des faiblesses qui pourraient induire la population et les leaders politiques en erreur quant aux raisons expliquant les succès de la souveraineté en 1995 et la persistance de ses appuis (au-delà de 50 %) dix ans après la grande frousse.

La seule raison évoquée pour expliquer la popularité actuelle de l'option est le scandale des commandites.

La montée du OUI pendant la campagne référendaire de 1995 est quant à elle expliquée presque entièrement par une frénésie «irrationnelle» (c'est le mot employé par le narrateur) provoquée chez les Québécois par «le miraculé» Lucien Bouchard.

Est-il possible que les Canadiens nous perçoivent encore comme une bande d'émotifs dénués de raison ? N'y avait-il pas des journalistes québécois dans l'équipe de Point de rupture ? N'ont-ils pas remarqué que, dès le départ, la campagne du NON jouait elle aussi sur une émotion forte : l'insécurité économique ? Pierre Pettigrew aurait sans doute assimilé le discours du camp du NON à du fanatisme...

Personne ne niera le rôle de premier plan joué par Lucien Bouchard durant et avant la campagne. Mais comme il avait eu lui-même l'humilité de le dire, dans une entrevue à La Presse : «Parizeau pourra dire : "j'ai apporté 45 points, Bouchard cinq points". Il n'y a pas de honte là-dedans.»

L'effet Bouchard fait l'objet d'un débat dans les cercles scientifiques. Les résultats de sondages menés avant qu'il soit propulsé au devant de la scène souverainiste (le 7 octobre) indiquent toutefois que la montée du OUI s'était amorcée bien avant. Décima donnait 48 % au OUI le 24 septembre. Angus Reid 47 % le 27. Léger Marketing 49 % le 26. CROP 47 % le 28. SOM 49 % le 29. Léger Marketing 50 % le 2 octobre.

***

En personnalisant le combat national, les auteurs du documentaire commettent deux erreurs fréquentes : ils oublient le poids de l'histoire; ils ne tiennent aucun compte des mouvements sociaux qui sont à l'oeuvre malgré l'action des chefs.

En 1990, lorsque l'Accord du lac Meech (reconnaissant le Québec comme société distincte) a été répudié au Canada anglais avec l'aide de Jean Chrétien, l'appui à la souveraineté avait atteint 65 %. Il devait bien rester quelque chose, en 1995, de cet élan de dignité et de confiance découlant lui-même de quatre siècles d'histoire.

Un autre facteur a joué en 1995, complètement ignoré par les documentaristes de CBC : en marge des discours des chefs, les mouvements sociaux ont mis la main à la pâte. Ils étaient dans le camp du OUI : groupes d'aide aux assistés sociaux, groupes féministes, mouvement étudiant. Il y avait même «les religieuses pour le OUI».

Leur action, sur le terrain, auprès des petites gens, contribuait à donner un contenu à la souveraineté. Le OUI n'avait plus pour but seulement de planter son drapeau au siège des Nations unies. Il ferait déboucher le Québec sur une société meilleure. Dès les premiers jours de la campagne, Jacques Parizeau avait dénoncé les compressions fédérales dans l'assurance chômage et les pensions de vieillesse. Le camp du OUI, fort de ses «partenaires», était le camp du changement social. Lorsque les chefs de grandes entreprises ont pris la parole en faveur du NON, la campagne prit des allures de lutte des classes.

L'histoire du référendum n'est pas celle d'une chicane entre quelques membres vieillissants de l'élite québécoise. Il y avait aussi un peuple, lui aussi divisé, mettant dans la balance ses aspirations et ses doutes, ses peurs et ses rêves.

michel.venne@inm.qc.ca

Source
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/arnakoez
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Point de Rupture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Point de Rupture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Band of Brothers: Episode 7: Point de rupture
» [INFO] HD2: Rupture de stock?
» Rail de mise au point pour macro
» Bague pour objectifs OM avec indication de la Mise au Point
» Notre asso "point de croix et compagnie" de Lorient

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psycoze Poétik :: Arts et Culture-
Sauter vers: